| 
  • If you are citizen of an European Union member nation, you may not use this service unless you are at least 16 years old.

  • Stop wasting time looking for files and revisions. Connect your Gmail, DriveDropbox, and Slack accounts and in less than 2 minutes, Dokkio will automatically organize all your file attachments. Learn more and claim your free account.

View
 

Le Groupe Scolaire Tierno Sileymaani Baal

Page history last edited by Michele 5 years, 4 months ago

 

 

 

Présentation de l’école
Groupe Scolaire Tierno Sileymaani BAAL 

 

 

Le Groupe Scolaire Tierno Sileymaani BAAL (GSTS BAAL) est une école couvrant les trois cycles et équipée pour recevoir 800 élèves, soit :
  • 300 au cycle Elémentaire (du CI au CM2 pour les enfants de 6 à 13 ans)
  • 350 au cycle Moyen Général (de la 6ème à la 3ème pour les jeunes de 12 à 18 ans)
  • 150 au cycle Secondaire Général (de la 2nde à la terminale pour les jeunes de 16 à 21 ans)

 

Le personnel de l’école se répartit en 30 enseignants dont 7 pour le primaire et 23 pour le moyen et secondaire et 10 personnels de service. Les élèves quant à eux, sont au nombre de 557.

Le GSTS BAAL se situe à Guédiawaye, dans la périphérie de Dakar, capitale du Sénégal. Il est implanté administrativement dans la Commune d’Arrondissement de Sam-Notaire. Mais d’un point de vue sociologique, ses élèves proviennent de la commune d’Arrondissement de Médina Gounass dont l’absence d’aménagements de commune en fait toujours, de fait, un « quartier ».

L’environnement physique et le contexte socio-économique des apprenants de l’école sont certes défavorables ... L’école fait face à la Commune d’Arrondissement de GOUNASS qui fournit au GSTS BAAL plus de 50 pour cent de ses élèves. Cette Commune d’arrondissement de Medina Gounass est le « quartier dormiroir » de la ville dortoir de Guédiawaye.

L’environnement physique et social de notre école est caractérisé par les maux suivants :
  • Non lotissement, à savoir des quartiers flottants
  • Non assainissement, entrainant un habitat précaire, et enfin le
  • Chômage de l’écrasante majorité de la population

 

Nos élèves font partie de la couche de la population la plus défavorisée, souffrant de vulnérabilité absolue. En effet, du fait qu’ils habitent des quartiers exposés aux inondations permanentes et parce qu’ils côtoient quotidiennement des bassins de rétention, ils sont exposés, et ce, de manière persistante, aux dangers inhérents à leur environnement physique. Par ailleurs, le milieu économique pauvre entraîne des conséquences néfastes sur la santé (paludisme endémique, etc.) et le statut nutritionnel (entre autres la malnutrition des femmes et enfants, etc.) qui viennent exacerber la vulnérabilité de nos élèves.

 

Conséquemment, beaucoup de nos élèves

  • manquent de livres, une situation à laquelle l’école tente de pallier en organisant des activités ;
  • manquent de fournitures ;
  • passent la journée à l’école sans repas de midi, ce qui avait poussé l’école à organiser une cantine scolaire, qui faute d’appui, n’a malheureusement pu continuer mais la direction continue de réfléchir à un moyen de remédier à cette situation
  • perdent plusieurs jours de cours, par mois, pour retard de payment même si l’école, dans la mesure de ses moyens, atténue beaucoup de situations sociales difficiles ;
  • souffrent de conditions d’habitat précaires défavorables à l’étude à la maison. 

 

 

... Mais une certaine philosophie sous-tend l’action du Groupe Scolaire Tierno Sileymaani BAAL

La raison d’être du GSTS BAAL prend sa source dans les valeurs qui ont fait la réputation de son parrain et qui informent l’essentiel de son crédo.

La mission du GSTS BAAL est de contribuer à transformer les enfants qui lui sont confiés en hommes et femmes, à savoir des citoyens et citoyennes conscients de leur identité et de leur culture, et respectueux de celles des autres, ancrés dans leur patrimoine et ouverts sur le monde.

Ce faisant, l’école s’est donnée comme vision de donner corps au droit à l’éducation en créant un établissement de qualité qui offre aux enfants vulnérables une éducation de qualité qui les aidera à sortir de l’environnement défavorable qui est le leur, pour leur laisser entrevoir une rampe vers un horizon de possibilités.

Les normes et valeurs auxquelles la communauté éducative doit s’identifier en découlent. C’est ainsi que certains principes guident l’action de l’école, notamment :
  • L’approche droits humains qui met un accent particulier sur les questions de genre pour éradiquer les facteurs bloquants de l’éducation des filles

 

  • La promotion de l’épanouissement total de l’enfant en utilisant les leviers que sont les activités intellectuelles, physiques et artistiques. En effet, plus qu’un lieu d’instruction, l’école se comprend comme un lieu pour éduquer au sens latin (educare). Aussi, au-delà de sa mission première en tant qu’établissement d’enseignement chargé de dispenser à ses élèves un enseignement de qualité, elle se fait le devoir d’être un « éducateur » au sens plein du terme

 

  • A cet effet, le projet pédagogique de l’école se fonde sur les paramètres que sont
    (i) les orientations de l’Etat,
    (ii) les intentions de l’œuvre (G S T S BAAL),
    (iii) les vœux des parents
    et enfin
    (iv) les besoins des enfants

 

  • La qualité pour tous, même les plus démunis. C’est la raison pour laquelle, quelques 40 ans en arrière, au moment où personne ne voulait investir les quartiers pauvres, la direction de l’école a sciemment choisi de l’implanter dans un des quartiers les plus défavorisé de Dakar, avec l’ambition de faciliter aux enfants marginalisés l’accès non seulement à l’éducation, mais à une éducation de qualité

 

  • Sa devise, «un esprit sain dans un corps sain», dont découle son approche multisectorielle de l’éducation qui allie les enseignements à la santé, notamment la mise à disposition de soins infirmiers aux enfants et aussi à l’amélioration du statut nutritionnel des élèves avec la mise en place d’une cantine scolaire qui leur sert des repas à bas coûts afin de contribuer à leur équilibre alimentaire. 

 

 


 Pour la version en anglais de cette page, cliquez ici     -     For the English version of this page, click here

 

 



 

Comments (0)

You don't have permission to comment on this page.